Du lac Tsomoriri jusqu’au lac Tso Kar

J’ai fais ce trek à mon retour du mini trek Zinchen / Stok.

Après m’être reposée deux jours à Leh j’avais de nouveau envie de partir remarcher sur les montagnes ladakhies.

Je me suis donc renseigné auprès des locaux sur un autre itinéraire et plusieurs m’ont conseillés celui ci. Du lac Tsomoriri jusqu’au lac Tso Kar en 5 jours (ou 6 j’ai la mémoire qui flanche).

carte-tso-moriri-copie

Vous avez plusieurs choix d’itinéraires pour ce trek en fonction de votre temps et de vos envie.

Vous pouvez comme moi faire Tsomoriri/Tso Kar (ou le faire dans l’autre sens) ou encore, si vous avez plus de temps, pousser jusqu’au village de Rumtse après Tso Kar.

carte-tso-moriri-copie

N’ayant aucune possibilité de le faire en semi-autonomie car pas de village entre les deux lacs j’ai donc pris l’option agence, avec guide et porteurs.

En effet sur la carte apparaît des nom de bleds mais il n’y a rien rien rien et rien! Vous marcherez dans des plaines désertiques, vous croiserez marmottes, yaks, chevaux sauvages et quelques campements de nomades mais c’est tout !

Il y a pléthore d’agences à Leh donc après avoir un peu tournée je me suis arrêtée sur une agence dans Changspa Road. Le patron, qui a un look de motard mafieux ladakhi, est très chaleureux et on a bien sympathisé! Il m’a donc proposé de partir le lendemain avec 5 personnes déjà inscrites pour ce trek. Plus vous êtes nombreux plus le prix baisse donc c’était pas mal intéressant.

Le lendemain, départ du trek je me retrouve devant l’agence avec 3 personnes. Quid des 2 autres? J’apprends qu’ils ont annulé! Je me rend compte que parmi les 3 compères restant il y a un couple mais qui vient mais juste pour passer la nuit au lac Tsaomo riri et repartir sur Leh le lendemain…

Du coup me voilà seule trekkeuse avec l’espagnol, Haritz de son prénom, pour faire le trek en entier. Et là Good Feeling! On accroche très vite et ça se confirmera tout le long du trek 🙂

Le big boss motard/mafieux me dit que ça ne changera rien au prix si l’on est plus que 2 donc c’est une bonne nouvelle!

Nous voilà partit direction Korzok (4500m) village au bord du lac Tsomoriri.

Journée quasi pleine de trajet en jeep car le village est à 225 km au sud de Leh !

Arrivée à Korzok nous faisons la connaissance de notre futur guide/cuisinier et quelle rencontre!

Entre lui, Haritz et moi une belle alchimie se crée et nous avons passés cinq jours de franche rigolade! Notre guide avait un anglais plus qu’approximatif, mon cher espagnol encore pire avec une prononciation des « r » plus que comique 🙂

Lors des présentations, notre guide me demande mon prénom je lui réponds donc Linda. Et lui de me répondre « non c’est trop dur à dire je vais t’appeler Chat » !? Ce qui est incroyable c’est que Chat est mon surnom en France!! J’en suis tombée sur le cul si je puis dire et j’ai jamais réussi à comprendre ce qui l’avait inspiré pour m’appeler comme ça?! Tous les jours il grattait à ma tente me disant « Wake up Chaaaaat » et dès le matin j’avais le smile !

Après cette rencontre avec notre guide pour le moins épique, Haritz et moi nous sommes dirigés dans une tente de Karzok pour trinquer à ce nouveau trek. Et là qui je retrouve : Jordi, un espagnol rencontré quelques semaines plus tôt à Leh et avec qui le feeling était si bien passé qu’on avait loué une moto et étions partit 4 jours autour de Leh à la découverte de villages et monastères!

Du coup : Retrouvailles + Altitude + alcool = très bonne soirée !

S’en ai suivi cinq jours à marcher dans les plaines désertiques et à surtout bien se marrer 🙂 Et à bien manger aussi ! Notre super guide/cuistot nous a préparé à chaque fois de supers plats, bien garnis à chaque fois !

Nous avions aussi avec nous deux horseman, qui s’occupaient d’installer et ranger le campement. Un amour inconditionné et bienveillant envers leurs chevaux c’était très beau à voir.

Les séparations furent brutales… Mon guide qui avait compris mon amour pour le Ladakh voulait à tout prix me marier avec un de ses potes porteurs pour que je puisse rester au Ladakh et devenir guide de trekking !

Hélas j’avais d’autres plans… même si la partie « guide de trekking » m’intéressait un peu ! Et nous avons bien pleurés comme des madeleines tous les trois au moment de se quitter…

Voici quelques photos de cet itinéraire :

103_1095
En chemin vers le lac Tsaomoriri
103_1127
Altitude + alcool = pas facile le lendemain pour la première journée de marche !
103_1152
Franchissement d’un col dont je ne me souviens plus du nom sorry !
280910_301820709925355_319148756_o
De temps en temps une sieste bien méritée

103_1164

103_1175
Campement installé
527033_4507384562133_367312156_n
Chapatis, omelette, riz,patates … miam miam
103_1187
Les chevaux nous ont bien aidé pour traverser les rivières où le torrent est plutôt strong
103_1248
Echange de chapeau avec notre super guide

103_1201

103_1221

103_1191
Quelques campements de nomades en chemin

103_1190

327810_301822323258527_681042037_o
Arrivée vers le Lac Tso Kar



A ce jour je suis toujours en contact via mail avec ce guide même si son anglais n’a pas vraiment changé et que je ne comprends pas toujours tout dans ses messages !

Toujours en contact aussi avec Haritz l’espagnol.

Bref vous l’avez compris autant j’ai aimé ce trek pour la marche autant je l’ai adoré pour les rencontres que j’ai faites et c’est ça aussi le voyage !

Advertisements

8 réflexions sur “Du lac Tsomoriri jusqu’au lac Tso Kar

  1. Coucou,

    Je m’appel Yohan et je t’ecris en diect de Leh. Plusieurs cartes ouvertes sur mon lit. J’arrive pas a faire mon choix c’est TERRIBLE.

    J’ai un mois pour faire tout ce que je desire.
    Je pensais faire la NUBRA VALLEY. En 5 jours cela est possible?
    Et concernant ce fameux trek TSO KAR- TSOMORIRI LAKE, tu te rappel en combien de temps mais surtout combien cela t’avais coute. Si tu peux envoyer un petit mail aux big bosses pour lui demander cela serait tres sympa.

    Moi aussi j’ai prie le virus du voyage et je fais un Tour du monde depuis 4 ans…et donc le Ladaks etait sur ma liste.

    Bien amicalement Yohann
    http://yoytourdumonde.fr

    J'aime

    1. Salut Yoann, 4 ans de voyage …! je prendrais le temps d’aller sur ton blog 🙂 Alors le trek tsomoriri tso kar je l’ai fais en 5 jours et cela devait être entre 20 et 25 euros par jour dans mes souvenirs ! Bonne continuation !

      J'aime

  2. Géraldine

    Coucou Linda!

    Article très agréable à lire ! Je serai 10 jours à Leh en juillet cet été, et j’aimerais également faire un trek – pourquoi pas celui que tu racontes ici, tsomoriri tso kar ça a l’air magnifique !
    Je voyage seule, et idéalement voudrais me joindre à un groupe pour un trek dans le Ladakh, comme ça ça me permet de rencontrer des gens et c’est moins cher 😉 : c’est donc possible sur place, sans avoir besoin de réserver à l’avance ? 🙂 Tu sais si ça se fait fréquemment dans la plupart des agences ?
    Pareil pour la guesthouse lorsque tu es arrivée à Leh, ce n’est pas trop difficile de trouver une chambre sans réservation préalable lors de la saison touristique ?
    Merci !

    Géraldine

    J'aime

    1. Salut Géraldine ! Déjà désolée pour mon retard de réponse 😉 Ensuite merci pour mon article contente qu’il t’es plu ! Et ensuite merveilleuse idée que d’aller au Ladakh je t’envie un peu veinarde !! J’aimerai trooooop y retourner ! Alors pour te répondre : don’t worry ! Tu trouveras à Leh pléthores d’agences partout ! Donc aucun soucis pour organiser tout sur place et c’est ce que j’ai fait les deux fois où j’y suis allée. Se greffer à un groupe se fait sans problème, toutes les agences ont des pancartes avec écrit dessus les treks qui vont se faire dans les prochains jours et le nombre de places qui restent. Et pareil pour les guesthouses pas la peine de réserver à l’avance tu fais tout sur place y’en a de partout ! Profite bien de ton séjour et n’hésites pas à m’en donner des nouvelles à ton retour !

      J'aime

      1. Géraldine

        Super, merci de ta réponse bien utile ! Je pars dans une semaine 😉 Encore une petite question par rapport aux vêtements portés par les femmes lors des treks au Ladakh. Je sais que dans les autres régions de l’Inde, les genoux et les épaules doivent être impérativement couvertes, pour respecter la culture indienne.
        Qu’en est-il au Ladakh, qui je sais est très différent du reste de l’Inde ? Est-ce courant de porter des shorts au-dessus du genou, ainsi que des t-shirts sans manche lors des treks pour ne pas avoir trop chaud, ou bien est-ce vraiment inadéquat en tant que femme ? J’ai l’habitude de faire de la rando en short, mais je n’ai pas envie de choquer les habitants ou le guide.
        Si tu sais m’éclairer afin que je sache quoi mettre dans mon sac à dos, je suis partante! 😀 Merci !

        J'aime

      2. pas de soucis pour la tenue vestimentaire et encore moins sur les itinéraires de trekking. Effectivement à Delhi j’avais les épaules et les jambes couvertes mais au ladakh tu peux faire ta rando en short/tee-shirt tu ne choqueras personne !

        J'aime

      3. Géraldine

        Voilà qui est parfait! Un grand merci pour tes réponses, je me réjouis de partir à la découverte du Ladakh, et je te dirai à mon retour si l’expérience que j’y ai vécue ressemble à la tienne! Bonne continuation dans tes voyages 🙂

        J'aime

      4. Tu m’étonnes que tu dois te réjouir !! Tu dois trépigner même 🙂 Et c’est avec grand plaisir qu’à ton retour tu puisses revenir par ici pour partager ton expérience ! C’est une région magnifique impossible que tu sois déçue 🙂 Profite bien mamzelle ! (je t’envie un peu veinarde!)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s