10 bonnes raisons d’aller au Ladakh

Passionnée par cette région, c’est incontestablement mon COUP DE COEUR !! C’est d’ailleurs en allant à sa rencontre que j’ai chopé le virus du voyage…

Bref J’aime, J’adore !!

Pour situer :

Le Ladakh, est située dans la partie orientale de l’État indien du Jammu et Cachemire. C’est l’une des régions les moins peuplées de l’Inde.

carte

Autrefois indépendant, le petit royaume du Ladakh a longtemps été une région de transit entre la Chine et le Pakistan. L’altitude minimale de cette région est de 3400 mètres.

1) A la découverte du Bouddhisme:

Haut lieu de la spiritualité bouddhiste et dernier refuge de la culture monastique tibétaine, le Ladakh est aussi appelé le Petit Tibet.

Elle a su préserver son identité bouddhique et sa culture atypique intacte.

Cette magnifique région est encore une de ces rares parties de la terre peu influencée par le reste du monde, car les montagnes, barrières naturelles, l’ont protégée des attaques du monde moderne.

Dans un décor lunaire, dominé par des cimes enneigées, on peut découvrir des nombreux et splendides gompa (monastères), dans des sites à couper le souffle.

Partout dans les vallées, dans les villages et les maisons, au détour d’un chemin ou au sommet d’un col, la présence du religieux est visible.

IMG_1162

Le célèbre Mantra Om Mani Padme Hum

120_3145

Vous verrez multitude de pierres gravées, de chörten (sorte de stupa), de lungtas (drapeaux de prières) et de moines dans leurs toges pourpres agitant leurs moulins à prières.

2) A la rencontre des Ladakhis :

Peuple des montagnes, les Ladakhis sont des personnes accueillantes et bienveillantes. Toujours très sereins, amoureux et respectueux de la nature qui les entoure, ils sont habitués à vivre au rythme de deux saisons: un été court et chaud et un hiver long et très rude.

Même si dans beaucoup de villages les locaux ne parlent pas l’anglais, ils n’hésiterons pas en vous voyant à vous inviter chez eux pour vous offrir un chai (thé) et partager un moment convivial.

Om mani Padme Um

3) Flâner dans la capitale :

Leh, capitale du Ladakh est située dans la vallée de l’Indus. Il y a multitudes de marchés, d’échoppes où vous trouverez bijoux, vêtements, moulins à prières et autres objets d’art tibétain.

Vous pourrez aussi déguster les fameux momos, beignets à la vapeur, plat typique de la région.

Vous pouvez, en autre visiter, le Shanti Stupa et le Leh Palace, tout deux dominant la ville.

Leh Palace
Leh Palace

334221_4378355136478_1166123107_o

526495_4378382457161_1243965532_n
Shanti Stupa

4) Aller se perdre (et se retrouver) dans les Gompas:

Le Ladakh compte de nombreux monastères. Prenez le temps de vous y attarder. De vous imprégner du calme et de l’appel à la spiritualité qui émane des lieux.

ladakh-gomba

INDIA 1 455
Lamayuru

5) Etre au milieu d’un Décor Lunaire:

De part sa haute altitude, les montagnes du Ladakh sont désertiques et aux couleurs parfois improbables.

A Lamayuru, un nombre impressionnants de cheminées de fées entourent le village et participent bien à ce décore que l’on qualifie de lunaire…

120_2817
Cheminées de fées à Lamayuru

6) Passer un nuit au bord d’un lac de montagne:

Il y a trois grands lacs au Ladakh:  le Lac Pangong, Le lac Tsomo Riri et le lac Tso Kar.

Vous pouvez passer une nuit (ou plus!) au bord  d’un de ces lacs en haute altitude et profiter pleinement de la tranquillité des lieux.

100_2229
Lac Pangong à 4250 mètres d’altitude

7) S’adonner au Trekking:

Le Ladakh est réputé pour ses nombreux itinéraires de trekking.

En solo ou avec guides et muletiers, vous pourrez alors sillonner les sentiers et aller à la rencontre des locaux dans des villages isolés. Et admirer les superbes montagnes ladakhies de plus près !

120_3054
Vallée de la Markha

8) Faire son premier sommet à 6000 :

Le Stok Kangri, le plus haut du massif de Stok, reste un sommet abordable du haut de ses 6125 mètres.

Il s’agit juste d’être bien acclimaté, en bonne condition physique et vous pourrez alors tenter d’aller jusqu’à sa cime !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le plus haut sommet du massif de Stok, le Stok Kangri

9) Pour les adeptes de sensations fortes :

Vous pouvez accéder au Ladakh par la mythique route de Manali qui passe par la région de l’Himachal Pradesh.

Vous réaliserez alors à quel point le Ladakh est un royaume niché au milieu des montagnes et pour ainsi dire complètement coupé du reste de monde.

Cette route offre un spectacle grandiose que vous n’oublierez pas de sitôt.

Elle fais partie d’ailleurs partie des plus hautes et des plus dangereuses routes du monde !

Sur la route de Manali
Sur la route de Manali

10) Un total dépaysement  : 

Vous l’aurez compris de part sa culture, ses paysages, sa religion et culture bouddhiste, le Ladakh, qui n’est pas du tout représentatif de l’Inde, vous offrira un dépaysement complet de vos habitudes et modes de vie d’occidentaux.

Alors lancez-vous et partez à la découverte de cette partie du monde encore préservée et si touchante !

100_2424

Mon article t’as plu? Ou tu aurais des questions ou des choses à ajouter? N’hésites pas à me donner ton avis, il m’intéresse!

Advertisements

16 réflexions sur “10 bonnes raisons d’aller au Ladakh

  1. Arghhhhh ça me tarde d’y être !!!! Est ce que je peux mettre cet article en lien sur le site de mon agence de voyages ? On a l’impression d’y être et tes photos sont magnifiques. Ça prend aux…. Triiiip !

    J'aime

  2. mpca

    que c’est bon d’entendre parler du Ladakh, merci ! j ai y mis les pieds il y a plus de 30 ans, pas très âgée avec mes parents qui m’ont alors donné le virus des voyages… Oui oui oui pour toutes tes raisons je vois qu’elles n’ont pas bougé, la route est incroyable vertigineuse quand on croise des camions, le paysage est digne de la Lune (je n’ai retrouvé cela qu’au Salar d’Uyuni en Bolivie), les Ladakkhis à la peau tannée par le soleil sont souriants, les femmes portent des bijoux et vêtements de couleur encore plus vifs sous le soleil et le ciel bleu marine à cette altitude… bref ne pas hésiter, mon seul bémol le thé au beurre de Yak… définitivement je ne m’y ferai pas (je ne me suis pas faite avoir une seconde fois, j’ai réussi à l’éviter au Yunnan…)
    MariePierre

    J'aime

  3. Salut Linda! Tu disais que mes photos étaient belles, mais les tiennes le sont tout autant sinon plus! C’est toujours agréable de lire les aventures des autres sur le Ladakh, ça rappelle tellement de bons souvenirs! Juley comme on dit!! 😉

    J'aime

  4. sylvie

    Ca fait plaisir de revoir des photos de Leh et des monastères aux alentours !!! Et les abricots secs …. je les avais oubliés … et pourtant j’en ai souvent grignoté !!! c’est une région au climat très rude mais quels paysages …. à travers le Spiti, Lahaul, Ladakh et Kinaur .. à chaque virage … waouh on est scotché sur place …. En septembre 2002 j’étais revenue fatiguée de ce voyage (1 mois au total avec nuits sous tentes .. il faisait très très froid là haut) mais avec des images plein la tête !! On est vraiment sur une autre planète .. hors du temps …..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s